Google+ Badge

samedi 14 octobre 2017

tauromaquia Goya Montero




Musique : Manuel Montero, traduction performative de soi et poèmes à Eve Livet


Manuel Montero, peintre et poète né en Andalousie en 1970, présente des dessins faits aux arènes de Las Ventas (Madrid) et un travail de palimpseste sur la série de gravures de Goya relatives à la tauromachie. Les gravures ont été retravaillées dans leur totalité sur un exemplaire de l'édition de Fraga Iribarne, à l'époque du tirage, Ministre du Tourisme du régime de Franco.


Montero a travaillé au pastel Sennelier "poudreux", en rajoutant souvent des effets propres à la scène et de nouvelles figures, sauf pour deux des gravures coloriées discrètement au crayon de couleur en souvenir de Pierre Klossowski dont les réflexions s'inséraient dans le motif du chasseur chassé et de la mort d'Actéon poursuivi par sa meute de chiens. En marge de l'estampe, des occasionnels collages d'enveloppes de sucre du Ritz et d'autres lieux de Madrid, ou un article d'un journal maoïste datant de la fin de la dictature. Dialectique entre l'Espagne "afrancesada" et l'Espagne dite atavique ou Negra.


Manuel Montero s'est toujours laissé guider par la lecture attentive des figures que Goya a mises en scène sans jamais altérer l'intention et l'idée originelle de son guide symbolique. Le travail pictural s'accompagne chez lui, comme chez Blake ou dans la gravure alchimique, d'écritures à mystères qui sont ses notations personnelles et ses aphorismes. Par l'apparition de symboles ou d'allusions, et sans peur de l'indiscrétion ou du scandale, Montero fait devenir chaque gravure sa propre faena, et son propre toreo, n'étant pas un artisan effacé ni un simple interprète, non plus


YOU CAN BUY ART PRINTS BY MANUEL MONTERO NOW ON THIS SITE LINK https://www.saatchiart.com/account/profile/963837


Mon expo sur la tauromachie, rue du Pont Louis-Philippe, au siège du Parti Communiste, m'a valu, pour tout scandale et tout sulfureux, d'avoir une discussion avec une écolo anglaise, qui m'attribuait un penchant pour la cruauté, c'est mieux que rien.

Je lui ai parlé dans ma tauromachie intérieure du rôle de lien social du sacrifice, et que c'était parce qu'on mangeait comme ça le taureau que l'on ne mangeait pas les hommes, que la violence restait suspendue, comme dans le sacrifice d'Abraham.

Il était état aussi du fait qu'en Espagne c'était fréquent d'être végétarien chez les jeunes, même si en tant que modernes ils allaient aux corridas ou aux matanzas du porc dans les villages. Je voulais lui parler d'une amie à moi qui ne mangeait pas de viande mais ses propres poulets dont elle avait à peine une dizaine.

Faire devenir un projet de livre sur Dante, à mi-chemin, et sans le modifier, juste dans l'évolution du texte, un livre sur James Joyce, est quand-même une formule empruntée à la Métamorphose de Kafka...


lundi 3 juin 2013

EVE LIVET a réalisé un entretien audio avec moi à ce sujet, du CONTEMPORAIN, et j'espère qu'elle le rendra publique, malgré son perfectionnisme...

Que peux-je avancer  ? Que je réalise des oeuvres dont il pourrait être dit cela  : Cela revient à dire qu'il y aura toujours des textes, des ouvrages, méconnus. Et, avec eux, des pensées qui passeront à l'oubli sans pour autant le mériter aucunement.

Assumer cela, et chercher dans la folie à ne pas rendre plus grave la souffrance de celui qui souhaite une écoute, c'est la tâche de notre curiosité en tant que vertu, le désir de savoir dépourvu de mesquinerie, et pourvu d'un je-ne-sais-quoi chimérique. Alternance chez nous, donc, de fertilité et d'onanisme. Pas forcément différents des animaux, parce que la loi de ce bas-monde prévoit aussi la perversion, comme l'a observé froidement le Marquis de Sade.


(JE FAIS DES LIVRES D'ARTISTE SUR DES LIVRES D'ART OU SUR LA SICILE, L'ESPAGNE, MAIS VINTAGE. CE SONT DES JOURNAUX INTIMES, DES REPERTOIRES DE PORTRAITS, NUS SOUVENT, ET DES NOTATIONS SOUVENT THÉMATIQUEs)

teatro de azufre, el larvado MM





primo, il est distinctif de l'erotisme que le sérieux prévaut sur le vicieux, la réflexion sur l'onanisme et que l'on consacre un instant précieux au rituel de la contemplation (sachant nonobstant impossible à substituer la contemplation génitale et l'entretien sexuel)


secondo, la composition du monde, la magie spéciale au coloriage du mappemonde daté et puis c'est un peu l'internationalisme qui avait caractérisé toute la démarche d'années de Teatro de Azufre


tertio, voici El Larvado, dans son texte originel en espagnol, son évolution depuis un rêve datant de 1994, dans une maison à patio, cuesta de Alhacaba, avec la fenêtre ouverte sur la Sierra Nevada


quarte, la suite d'images commence avec de dessins récents, pour toute doute, cherchez ma numérotation manuscrite sur les dessins ou collages, elle y apparaît souvent, ici se remixent plusieurs vidéos de dessins et autres performances


quinte, je suis content de cette mouture finale car j'ai fait couler déjà plusieurs combinaisons et ajustements, intéressants, potentiellement, jusqu'à pouvoir sentir que ça prenait


et pour supplément à la quintessence je vous dirai que l'écran est abrutissant et que l'on nous fait grandir et mourir comme de poulets en batterie


manifeste, libretto, dérive

sur le lien pdf


https://es.scribd.com/document/361137198/Teatro-de-Azufre-bilingue-MM-MAM


autres déclinaisons


audio https://soundcloud.com/manuel-montero/sets/teatro-de-azufre-travail-en


ensemble vidéo https://www.youtube.com/playlist?list=PLCgdmCwuW7VqD1eW0aad4ViD_EH-V3W1Z


voire aussi l'expérience romanesque radiophonique El Destape sur le lien audio https://soundcloud.com/manuel-montero/sets/el-destape-manuel-montero


voir aussi https://soundcloud.com/manuel-montero/sets/euro-butoh-autres-operas


n'oubliez pas mes tirages d'art https://www.saatchiart.com/account/profile/963837

Last cigarette of Christ: POETICA DE LA DESTRUCCION, BANDITISMO Y GRAN ARTE ...

Last cigarette of Christ: POETICA DE LA DESTRUCCION, BANDITISMO Y GRAN ARTE ...: conferencia clicar en "conferencia" para escuchar el audio de este trabajo, concebido para la universidad de Toluca, Méjico, c...

Gastronomie revolutionnaire compilation bilingue

lundi 2 octobre 2017

Référendum en Catalogne : retour sur les violences qui ont émaillé la jo...



recuerda Pueblo, la dictadura te mató una y otra vez, te puso mordazas, miserias, vergüenzas en el sur y en el norte, Catalunya y Andalucía (y todas partes) plantaron cara en la calle a la policía


lo que los cerdos propietarios del dinero y de la porra hagan a los catalanes nos lo hacen a todos

cerdos son y como cerdos terminarán


internacionalismo libertario, proletario y lumpen-proletario

malditos sean ellos, policías, y burgueses hijos de perra, eructos de farmaceuta


no nos estamos partiendo la cara por nada

no estamos entrando presos para corregir errores nuestros


dicho queda (set translator on FREE THE PRISONERS)

vendredi 29 septembre 2017

MILLE VACHES récit d'un contre charme





ce montage de septembre 2017 prétend rendre plus clair un film de 2014 par Manuel Montero qui se revendique de l'approche de Buñuel, Klossowski, de Raoul Ruiz et du tant ignoré Carlos Saura

aide et caméra dans le remerciements finales

(présentation d'origine extraite de la préface du livre Sur Dante - voir ici https://es.scribd.com/document/230161... - que je composais en temps du tournage )

(mise à jour de la présentation en 2017, le 9 mars )
Après les années, et une alerte d'une personne qui se sentait nommée et qui considérait que cet essai cinéma était un appel au meurtre, et une protestation de quelqu'un qui n'avait pas vu la teneur artistique de l'oeuvre et son caractère réflexif je pense qu'il n'est déloyale pour personne de rendre à nouveau publique ce long-métrage qui reste malgré ma prolixe évolution mon oeuvre la plus élaborée quand au montage et prises de vue, et quant aux principes du cinéma classique surréaliste français ( c'est à dire Luis Bunuel, Carlos Saura, Raoul Ruiz)

Le travail relève du cinéma pour la culture visuelle et l'approche du langage (soit aussi il relève du théâtre) mais il se pose depuis l'absence de budget et le factotum peintre solitaire ou presque en une manière élégante (non télévisuelle) d'anti-cinéma


elephanx & EL LORO hafez trad perf MM & contrecube (artworks by MM)





elephanx & EL LORO hafez trad perf MM & contrecube (artworks by MM)


this video performs views on MM latest pencils on paper with memory figures of friendship and love


the audios are two performative translations (the first from Kalidasa's Kumarasambhava and the second from a ghazal by Hafez de Chiraz, following the definition of performative translation, no previous conscient work on the particular text, infusion in the dream of the author through the beat of pulse and by identification as it is explained by MM himself)


Kumarasambhava tells the union of the girl with the god, she is the daughter of an ascetic master and he is the god of solitude and robbers, Shiva (the poet, Kalidasa, worked in bengali and sanskrit but the edition used is one of the spanish translations, noises are turned to sound by contrecube at his kitchen - we hear steam of cooking beans and I play myself a plastic cheap trumpet made in China, other times i have used English translations of Kalidasa by Chandra Rajan that I consider very good )


Hafez's ghazals are still influent as a form of writing and spelling, specially to musicians and other people concerned by courtoisie (the French edition has permitted to rewrite mentally at the first hearing of rythmical base set one single time by Contrecube at his studio)


there is a last audio sounding by MM made in 2011 titled La voix de Marchena, because of an experience on surrealistic radiophonic quotations on garbage philosophy inspired by the Spanish translator of Lucretius' Rerum Natura and Sade's Justine, and revolutionary agitator under 1789's French Revolution and opinions are left as laconic observations of History's nature


the bull's head is a reference to the minotaur as emblematic of the painter as a polygamous figure (Giulio Camilo set minotaur as memory path to brothels and the arts of vice) as it is told since MM's first long film (2014's "Mille Vaches, récit d'un contre-charme") and chief representation of mad-centered labyrinth of life as the proper Granada old red gypsy quarter where artworks are depicted


elephanx & EL LORO hafez trad perf MM & contrecube (artworks by MM)